05 fevrier 2003

TORONTO (le 5 février 2003) – L’actif consolidé du Régime de pensions du Canada a rapporté environ 1,6 milliard de dollars au cours des trois mois terminés le 31 décembre 2002, soit un rendement de 3,1 %, ce qui annule la perte de placement cumulative affichée à la fin du trimestre précédent. Le revenu de placement pour les neuf mois terminés le 31 décembre 2002 s’élève à environ 114 millions de dollars, ce qui se traduit par un taux de rendement de 0,8 %. Depuis le début de l’exercice courant, la valeur de l’actif consolidé du RPC s’est accrue de 1,2 milliard de dollars pour atteindre 54,8 milliards de dollars.

Au 31 décembre 2002, l’actif du Régime de pensions du Canada comprenait 36,4 milliards de dollars de titres à revenu fixe gérés par le ministère des Finances, à Ottawa, et 18,4 milliards de dollars d’actions et d’immobilier gérés par l’Office d’investissement du RPC, à Toronto.

Les titres à revenu fixe comprenaient 31,8 milliards de dollars d’obligations d’État fédérales et provinciales et une réserve liquide de 4,6 milliards de dollars portant intérêt. Au troisième trimestre, les titres à revenu fixe ont rapporté près de 600 millions de dollars, soit un rendement positif d’environ 2 %. Ces éléments d’actif ont produit un revenu de placement de 3,1 milliards de dollars au cours de la période de neuf mois, soit un taux de rendement estimatif de 8,8 %.

Le portefeuille de placement de l’Office d’investissement du RPC représente 34 % de l’ensemble de l’actif du RPC, composé de 93 % d’actions de sociétés ouvertes, de 6 % d’actions de sociétés fermées et de 1 % d’immobilier. Au troisième trimestre, les actions ont rapporté 1 milliard de dollars, soit un rendement positif de 5,8 %. Ce portefeuille a cependant perdu 3 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de l’exercice, soit un recul de 15,9 %.

Depuis le début de l’exercice, l’Office accuse un écart négatif de 0,7 % par rapport à son rendement de référence. Depuis sa création, il dépasse le rendement de référence d’un taux annualisé de 2,9 %.

« Nous continuons à développer et à diversifier notre portefeuille, en investissant dans diverses catégories d’actif pour créer de la valeur à long terme pour les Canadiens », a déclaré le président et chef de la direction de l’Office, John A. MacNaughton.

L’Office investit dans des actions de sociétés ouvertes et fermées et dans de l’immobilier afin de mieux équilibrer le portefeuille d’ensemble, étant donné que, par le passé, l’actif du RPC a été placé dans des titres à revenu fixe, principalement des obligations. Son programme de diversification vise à réduire la volatilité tout en cherchant à réaliser un rendement corrigé du risque attrayant.

« Nous sommes heureux que l’Office affiche des résultats cumulatifs positifs pour l’exercice, même après l’un des pires semestres qu’aient connu les marchés boursiers depuis un siècle, a confié M. MacNaughton. Toutefois, l’Office étant un investisseur à long terme qui disposera d’importantes rentrées de fonds pendant les 20 prochaines années, il aurait avantage à ce que les cours restent bas pendant que nous constituons un large portefeuille diversifié.

« Notre but est de produire un revenu de placement afin de contribuer à la solidité financière du RPC, a poursuivi M. MacNaughton. Étant donné que nous investissons pour les jeunes travailleurs d’aujourd’hui, nous sommes patients et nous nous concentrons sur le rendement à long terme. »

L’Office est une société d’État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont actuellement placées dans des actions et de l’immobilier afin de compenser le portefeuille de liquidités et d’obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office aidera le Régime depensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L’Office, qui se trouve à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Son exercice commence le 1er avril et se termine le 31 mars. On trouvera de plus amples renseignements sur l’Office à l’adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :
John A. MacNaughton
Président et chef de la direction
416 868-4077

OU

Ian Dale
Vice-président
Communications et relations avec les intéressés
416 868-4086 
idale@cppib.ca

 

05 fevrier 2003

TORONTO (le 5 février 2003) - L'actif consolidé du Régime de pensions du Canada a rapporté environ 1,6 milliard de dollars au cours des trois mois terminés le 31 décembre 2002, soit un rendement de 3,1 %, ce qui annule la perte de placement cumulative affichée à la fin du trimestre précédent. Le revenu de placement pour les neuf mois terminés le 31 décembre 2002 s'élève à environ 114 millions de dollars, ce qui se traduit par un taux de rendement de 0,8 %. Depuis le début de l'exercice courant, la valeur de l'actif consolidé du RPC s'est accrue de 1,2 milliard de dollars pour atteindre 54,8 milliards de dollars.

Au 31 décembre 2002, l'actif du Régime de pensions du Canada comprenait 36,4 milliards de dollars de titres à revenu fixe gérés par le ministère des Finances, à Ottawa, et 18,4 milliards de dollars d'actions et d'immobilier gérés par l'Office d'investissement du RPC, à Toronto.

Les titres à revenu fixe comprenaient 31,8 milliards de dollars d'obligations d'État fédérales et provinciales et une réserve liquide de 4,6 milliards de dollars portant intérêt. Au troisième trimestre, les titres à revenu fixe ont rapporté près de 600 millions de dollars, soit un rendement positif d'environ 2 %. Ces éléments d'actif ont produit un revenu de placement de 3,1 milliards de dollars au cours de la période de neuf mois, soit un taux de rendement estimatif de 8,8 %.

Le portefeuille de placement de l'Office d'investissement du RPC représente 34 % de l'ensemble de l'actif du RPC, composé de 93 % d'actions de sociétés ouvertes, de 6 % d'actions de sociétés fermées et de 1 % d'immobilier. Au troisième trimestre, les actions ont rapporté 1 milliard de dollars, soit un rendement positif de 5,8 %. Ce portefeuille a cependant perdu 3 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de l'exercice, soit un recul de 15,9 %.

Depuis le début de l'exercice, l'Office accuse un écart négatif de 0,7 % par rapport à son rendement de référence. Depuis sa création, il dépasse le rendement de référence d'un taux annualisé de 2,9 %.

« Nous continuons à développer et à diversifier notre portefeuille, en investissant dans diverses catégories d'actif pour créer de la valeur à long terme pour les Canadiens », a déclaré le président et chef de la direction de l'Office, John A. MacNaughton.

L'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes et fermées et dans de l'immobilier afin de mieux équilibrer le portefeuille d'ensemble, étant donné que, par le passé, l'actif du RPC a été placé dans des titres à revenu fixe, principalement des obligations. Son programme de diversification vise à réduire la volatilité tout en cherchant à réaliser un rendement corrigé du risque attrayant.

« Nous sommes heureux que l'Office affiche des résultats cumulatifs positifs pour l'exercice, même après l'un des pires semestres qu'aient connu les marchés boursiers depuis un siècle, a confié M. MacNaughton. Toutefois, l'Office étant un investisseur à long terme qui disposera d'importantes rentrées de fonds pendant les 20 prochaines années, il aurait avantage à ce que les cours restent bas pendant que nous constituons un large portefeuille diversifié.

« Notre but est de produire un revenu de placement afin de contribuer à la solidité financière du RPC, a poursuivi M. MacNaughton. Étant donné que nous investissons pour les jeunes travailleurs d'aujourd'hui, nous sommes patients et nous nous concentrons sur le rendement à long terme. »

L'Office est une société d'État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Les rentrées de fonds sont actuellement placées dans des actions et de l'immobilier afin de compenser le portefeuille de liquidités et d'obligations détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office aidera le Régime depensions du Canada à tenir la promesse de pensions faite à la population canadienne. L'Office, qui se trouve à Toronto et dont la gouvernance et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Son exercice commence le 1er avril et se termine le 31 mars. On trouvera de plus amples renseignements sur l'Office à l'adresse www.oirpc.ca.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :
John A. MacNaughton
Président et chef de la direction
416 868-4077

OU

Ian Dale
Vice-président
Communications et relations avec les intéressés
416 868-4086 
idale@cppib.ca