14 fevrier 2001

Pendant le troisième trimestre de l’exercice en cours, l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada a reçu environ un milliard de dollars du Régime de pensions du Canada. Ces fonds ont été investis dès leur réception. Cela a porté la valeur marchande de l’actif investi à 6,4 milliards de dollars au 31 décembre 2000, comparativement à 5,9 milliards au 30 septembre 2000.

Au 31 décembre 2000, la valeur totale de l’actif du Régime de pensions du Canada s’élevait à environ 41,6 milliards de dollars. Outre les fonds gérés par l’Office d’investissement du RPC, l’actif comprend un portefeuille de 29,8 milliards de dollars (au coût) d’obligations d’État provinciales et fédérales ainsi qu’une réserve de fonctionnement à court terme. Ce portefeuille et cette réserve sont tous deux gérés par le gouvernement fédéral. Pour déterminer la composition de notre actif, nous avons tenu compte des montants qui sont déjà investis dans des obligations d’État et, par conséquent, la totalité des nouveaux placements de l’Office d’investissement sont affectés à des actions et investis principalement selon des stratégies indicielles.

En janvier 2001, l’Office d’investissement du RPC a porté à 30 % la teneur en placements étrangers de son portefeuille, conformément à la nouvelle limite autorisée, ramenant ainsi la proportion d’actions cotées sur les bourses canadiennes à environ 70 %.

Étant donné le repli des marchés des actions au Canada et dans le monde entier, l’Office d’investissement du RPC a subi, au cours du trimestre, une perte totalisant environ 453 millions de dollars. Celle-ci ayant effacé les gains réalisés auparavant, le résultat est une perte d’environ 64 millions de dollars depuis le début de l’exercice.

L’Office d’investissement du RPC est un investisseur à long terme qui commence à peine à diversifier la composition de l’actif total du Régime de pensions du Canada. En dépit de pertes trimestrielles, voire annuelles, de temps à autre, nous avons confiance qu’à long terme cette diversification du portefeuille par des placements actifs et passifs dans des catégories d’actifs différentes des marchés publics et privés permettra d’améliorer le rendement et d’atténuer le risque.

Comme l’exige la loi, l’Office d’investissement du RPC a tenu sa première série d’assemblées publiques dans les capitales de chacune des provinces participantes entre le 15 et le 29 janvier 2001 afin de rendre compte de l’exercice 2000 et de répondre aux questions et commentaires des Canadiens intéressés. La portée de ces assemblées publiques a été accrue par l’organisation d’une série d’assemblées supplémentaires avec les groupes d’intéressés ainsi que des activités s’adressant aux médias de chaque province.

Afin de diffuser le plus largement possible le contenu des assemblées publiques, nous posterons un rapport dans le site Web de l’Office d’investissement du RPC au cours des semaines à venir. Des copies des discours qu’ont prononcés la présidente du conseil et le président et chef de la direction sont déjà disponibles. De plus, un enregistrement vidéo de notre programme d’assemblées est en cours de production et sera en outre mis à la disposition des personnes et des groupes qui désirent voir et entendre notre message à la population canadienne.

Nous avons le plaisir d’annoncer la nomination de Mme Patricia Dumas, qui est notre toute première vice-présidente – Communications et relations avec les intéressés. Elle est entrée en fonction à l’Office d’investissement du RPC le 2 janvier 2001. Mme Dumas possède plus de 25 années d’expérience en communications, relations avec les investisseurs et relations gouvernementales dans les secteurs public et privé.

L’Office d’investissement du RPC est une société d’État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes. À l’heure actuelle, toutes les rentrées de fonds sont investies en actions afin de compenser le portefeuille 29,8 milliards de dollars détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur à long terme de l’actif géré, qui devrait dépasser les 100 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie, l’Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite aux Canadiens. L’Office d’investissement du RPC, dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n’a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Le Régime de pensions du Canada est sous la responsabilité conjointe des gouvernements fédéral et provinciaux, lesquels déterminent les taux de cotisation et le niveau des prestations. Le régime est administré par le gouvernement fédéral, qui perçoit les cotisations et verse les pensions et autres prestations.

Pour de plus amples renseignements, s’adresser à :

Patricia Dumas
Vice-présidente – Communications et relations avec les intéressés L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada
181, avenue University
bureau 1800
Toronto, (Ontario) M5H 3M7
(Téléphone) 416-868-4075
(Télécopieur) 416-868-4083 Courriel :


pdumas@cppib.ca

Site Web : www.oirpc.ca

14 fevrier 2001

Pendant le troisième trimestre de l'exercice en cours, l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada a reçu environ un milliard de dollars du Régime de pensions du Canada. Ces fonds ont été investis dès leur réception. Cela a porté la valeur marchande de l'actif investi à 6,4 milliards de dollars au 31 décembre 2000, comparativement à 5,9 milliards au 30 septembre 2000.

Au 31 décembre 2000, la valeur totale de l'actif du Régime de pensions du Canada s'élevait à environ 41,6 milliards de dollars. Outre les fonds gérés par l'Office d'investissement du RPC, l'actif comprend un portefeuille de 29,8 milliards de dollars (au coût) d'obligations d'État provinciales et fédérales ainsi qu'une réserve de fonctionnement à court terme. Ce portefeuille et cette réserve sont tous deux gérés par le gouvernement fédéral. Pour déterminer la composition de notre actif, nous avons tenu compte des montants qui sont déjà investis dans des obligations d'État et, par conséquent, la totalité des nouveaux placements de l'Office d'investissement sont affectés à des actions et investis principalement selon des stratégies indicielles.

En janvier 2001, l'Office d'investissement du RPC a porté à 30 % la teneur en placements étrangers de son portefeuille, conformément à la nouvelle limite autorisée, ramenant ainsi la proportion d'actions cotées sur les bourses canadiennes à environ 70 %.

Étant donné le repli des marchés des actions au Canada et dans le monde entier, l'Office d'investissement du RPC a subi, au cours du trimestre, une perte totalisant environ 453 millions de dollars. Celle-ci ayant effacé les gains réalisés auparavant, le résultat est une perte d'environ 64 millions de dollars depuis le début de l'exercice.

L'Office d'investissement du RPC est un investisseur à long terme qui commence à peine à diversifier la composition de l'actif total du Régime de pensions du Canada. En dépit de pertes trimestrielles, voire annuelles, de temps à autre, nous avons confiance qu'à long terme cette diversification du portefeuille par des placements actifs et passifs dans des catégories d'actifs différentes des marchés publics et privés permettra d'améliorer le rendement et d'atténuer le risque.

Comme l'exige la loi, l'Office d'investissement du RPC a tenu sa première série d'assemblées publiques dans les capitales de chacune des provinces participantes entre le 15 et le 29 janvier 2001 afin de rendre compte de l'exercice 2000 et de répondre aux questions et commentaires des Canadiens intéressés. La portée de ces assemblées publiques a été accrue par l'organisation d'une série d'assemblées supplémentaires avec les groupes d'intéressés ainsi que des activités s'adressant aux médias de chaque province.

Afin de diffuser le plus largement possible le contenu des assemblées publiques, nous posterons un rapport dans le site Web de l'Office d'investissement du RPC au cours des semaines à venir. Des copies des discours qu'ont prononcés la présidente du conseil et le président et chef de la direction sont déjà disponibles. De plus, un enregistrement vidéo de notre programme d'assemblées est en cours de production et sera en outre mis à la disposition des personnes et des groupes qui désirent voir et entendre notre message à la population canadienne.

Nous avons le plaisir d'annoncer la nomination de Mme Patricia Dumas, qui est notre toute première vice-présidente - Communications et relations avec les intéressés. Elle est entrée en fonction à l'Office d'investissement du RPC le 2 janvier 2001. Mme Dumas possède plus de 25 années d'expérience en communications, relations avec les investisseurs et relations gouvernementales dans les secteurs public et privé.

L'Office d'investissement du RPC est une société d'État, créée par une loi du Parlement en décembre 1997. Il investit sur les marchés financiers les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes. À l'heure actuelle, toutes les rentrées de fonds sont investies en actions afin de compenser le portefeuille 29,8 milliards de dollars détenu par le Régime de pensions du Canada. En augmentant la valeur à long terme de l'actif géré, qui devrait dépasser les 100 milliards de dollars d'ici la fin de la décennie, l'Office aidera le Régime à tenir la promesse de pensions faite aux Canadiens. L'Office d'investissement du RPC, dont la régie et la gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada, n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements.

Le Régime de pensions du Canada est sous la responsabilité conjointe des gouvernements fédéral et provinciaux, lesquels déterminent les taux de cotisation et le niveau des prestations. Le régime est administré par le gouvernement fédéral, qui perçoit les cotisations et verse les pensions et autres prestations.

Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :

Patricia Dumas
Vice-présidente - Communications et relations avec les intéressés L'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada
181, avenue University
bureau 1800
Toronto, (Ontario) M5H 3M7
(Téléphone) 416-868-4075
(Télécopieur) 416-868-4083 Courriel :


pdumas@cppib.ca

Site Web : www.oirpc.ca