14 novembre 2000

Pendant le deuxième trimestre de l’exercice en cours, l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada a reçu 923 millions de dollars du Régime de pensions du Canada. Ces fonds ont été investis dès leur réception. Cela a porté la valeur marchande de l’actif investi à 5,9 milliards de dollars au 30 septembre 2000, comparativement à 4,8 milliards au 30 juin 2000.

L’Office d’investissement du RPC ne gère présentement qu’une petite part de l’actif du Régime de pensions du Canada, mais celle-ci devrait augmenter de façon constante au cours des prochaines années. Aujourd’hui, la valeur totale de l’actif du Régime de pensions du Canada est d’environ 41,1 milliards de dollars. Aux fonds gérés par l’Office d’investissement du RPC s’ajoutent en effet un portefeuille de 30,1 milliards (au coût) investi dans des obligations d’État provinciales et fédérales, ainsi qu’une réserve de fonctionnement à court terme. Ce portefeuille et cette réserve sont tous deux gérés par le gouvernement fédéral. Pour déterminer la composition de notre actif, nous avons tenu compte des montants qui sont déjà investis dans des obligations d’État et, par conséquent, la totalité des nouveaux placements de l’Office d’investissement sont affectés à des actions.

Jusqu’à récemment, l’Office d’investissement du RPC était tenu par règlement de n’effectuer ses placements en actions canadiennes que dans des fonds reproduisant essentiellement les indices boursiers reconnus. À la fin d’août 2000, les gouvernements fédéral et provinciaux ont adopté le texte définitif d’une modification du règlement de l’Office d’investissement du RPC qui permet la gestion active d’une part pouvant atteindre 50 % des actions canadiennes, calculée selon leur valeur comptable.

Étant donné la latitude offerte par cette modification du règlement, après avoir obtenu l’approbation de son conseil d’administration, l’Office d’investissement du RPC a entrepris un programme de réduction de la part de son portefeuille investie dans Corporation Nortel Networks, laquelle dépassait alors 25 % du fonds total. À la fin du trimestre, Nortel constituait environ 14,6 % de la valeur marchande totale du fonds. À la fin du programme, elle était réduite à environ 13,6 % de la valeur marchande, soit le niveau le plus faible que permettent la politique de répartition de l’actif et le règlement modifié.

À l’avenir, l’Office d’investissement du RPC sera en mesure d’appliquer de façon plus constante un principe fondamental de gestion prudente du risque, qui consiste à limiter la proportion du portefeuille consacrée à un seul titre.

À une réunion du conseil d’administration le 7 novembre, les administrateurs ont approuvé la proposition de porter la part du portefeuille de l’Office d’investissement du RPC qui peut être investie en titres étrangers à 25 % en 2000 et à 30 % en 2001, soit le maximum permis par les modifications de la règle sur les biens étrangers.

Les assemblées publiques exigées par la loi sont prévues pour janvier 2001. On trouvera des renseignements sur ces assemblées dans notre site Web à l’adresse www.oirpc.ca.

Nous avons le plaisir d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé la nomination de M. Mark Weisdorf, qui est notre tout premier vice-président – Placements sur les marchés privés. Il est entré en fonction à l’Office d’investissement du RPC le 16 octobre 2000. M. Weisdorf possède 18 années d’expérience des marchés publics et privés à titre de banquier d’affaires et de cadre supérieur dans le milieu des placements.

L’Office d’investissement du RPC a été créé par une loi du Parlement en décembre 1997. Il reçoit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes et les investit sur les marchés financiers. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l’Office d’investissement aidera le RPC à tenir la promesse de pensions faite aux Canadiens. L’Office d’investissement est géré et régi de manière distincte du Régime de pensions du Canada.

Le Régime de pensions du Canada est sous la responsabilité conjointe des gouvernements fédéral et provinciaux, lesquels déterminent les taux de cotisation et le niveau des prestations. Le régime est administré par le gouvernement fédéral, qui perçoit les cotisations et verse les pensions et autres prestations.

Pour de plus amples renseignements, contacter:

L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada
181, avenue University
bureau 1800
Toronto, (Ontario) M5H 3M7
(Téléphone) 416-868-4075
(Télécopieur) 416-868-4083

14 novembre 2000

Pendant le deuxième trimestre de l'exercice en cours, l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada a reçu 923 millions de dollars du Régime de pensions du Canada. Ces fonds ont été investis dès leur réception. Cela a porté la valeur marchande de l'actif investi à 5,9 milliards de dollars au 30 septembre 2000, comparativement à 4,8 milliards au 30 juin 2000.

L'Office d'investissement du RPC ne gère présentement qu'une petite part de l'actif du Régime de pensions du Canada, mais celle-ci devrait augmenter de façon constante au cours des prochaines années. Aujourd'hui, la valeur totale de l'actif du Régime de pensions du Canada est d'environ 41,1 milliards de dollars. Aux fonds gérés par l'Office d'investissement du RPC s'ajoutent en effet un portefeuille de 30,1 milliards (au coût) investi dans des obligations d'État provinciales et fédérales, ainsi qu'une réserve de fonctionnement à court terme. Ce portefeuille et cette réserve sont tous deux gérés par le gouvernement fédéral. Pour déterminer la composition de notre actif, nous avons tenu compte des montants qui sont déjà investis dans des obligations d'État et, par conséquent, la totalité des nouveaux placements de l'Office d'investissement sont affectés à des actions.

Jusqu'à récemment, l'Office d'investissement du RPC était tenu par règlement de n'effectuer ses placements en actions canadiennes que dans des fonds reproduisant essentiellement les indices boursiers reconnus. À la fin d'août 2000, les gouvernements fédéral et provinciaux ont adopté le texte définitif d'une modification du règlement de l'Office d'investissement du RPC qui permet la gestion active d'une part pouvant atteindre 50 % des actions canadiennes, calculée selon leur valeur comptable.

Étant donné la latitude offerte par cette modification du règlement, après avoir obtenu l'approbation de son conseil d'administration, l'Office d'investissement du RPC a entrepris un programme de réduction de la part de son portefeuille investie dans Corporation Nortel Networks, laquelle dépassait alors 25 % du fonds total. À la fin du trimestre, Nortel constituait environ 14,6 % de la valeur marchande totale du fonds. À la fin du programme, elle était réduite à environ 13,6 % de la valeur marchande, soit le niveau le plus faible que permettent la politique de répartition de l'actif et le règlement modifié.

À l'avenir, l'Office d'investissement du RPC sera en mesure d'appliquer de façon plus constante un principe fondamental de gestion prudente du risque, qui consiste à limiter la proportion du portefeuille consacrée à un seul titre.

À une réunion du conseil d'administration le 7 novembre, les administrateurs ont approuvé la proposition de porter la part du portefeuille de l'Office d'investissement du RPC qui peut être investie en titres étrangers à 25 % en 2000 et à 30 % en 2001, soit le maximum permis par les modifications de la règle sur les biens étrangers.

Les assemblées publiques exigées par la loi sont prévues pour janvier 2001. On trouvera des renseignements sur ces assemblées dans notre site Web à l'adresse www.oirpc.ca.

Nous avons le plaisir d'annoncer que notre conseil d'administration a approuvé la nomination de M. Mark Weisdorf, qui est notre tout premier vice-président - Placements sur les marchés privés. Il est entré en fonction à l'Office d'investissement du RPC le 16 octobre 2000. M. Weisdorf possède 18 années d'expérience des marchés publics et privés à titre de banquier d'affaires et de cadre supérieur dans le milieu des placements.

L'Office d'investissement du RPC a été créé par une loi du Parlement en décembre 1997. Il reçoit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour payer les prestations de retraite courantes et les investit sur les marchés financiers. En augmentant la valeur de ces fonds à long terme, l'Office d'investissement aidera le RPC à tenir la promesse de pensions faite aux Canadiens. L'Office d'investissement est géré et régi de manière distincte du Régime de pensions du Canada.

Le Régime de pensions du Canada est sous la responsabilité conjointe des gouvernements fédéral et provinciaux, lesquels déterminent les taux de cotisation et le niveau des prestations. Le régime est administré par le gouvernement fédéral, qui perçoit les cotisations et verse les pensions et autres prestations.

Pour de plus amples renseignements, contacter:

L'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada
181, avenue University
bureau 1800
Toronto, (Ontario) M5H 3M7
(Téléphone) 416-868-4075
(Télécopieur) 416-868-4083