contactless Payment 1440x627

Analyses approfondies : L’avenir du paiement : dollars et sentiment de sécurité

mai 24, 2019

Alors que les portefeuilles des consommateurs passent à l’ère numérique et que les téléphones intelligents facilitent les paiements, nous n’avons jamais été aussi près d’un monde sans argent liquide. Mais est-ce vraiment la fin du dollar?

Par le personnel de RPC Investissements, avec les contributions de Kyu Ho et Mike Rodgers, gestionnaires de portefeuille principal à RPC Investissements

Il n’y a pas si longtemps, l’argent était roi et dominait le marché de détail.

Bien que les achats par carte de débit et de crédit soient devenus la norme, l’émergence de nouvelles solutions de paiement est l’un des facteurs qui contribuent à la perturbation dans un secteur où l’innovation technologique et les changements démographiques ont mené à la montée d’une nouvelle monnaie : la commodité de l’échange de données.

L’innovation technologique et les changements démographiques ont mené à la montée d’une nouvelle monnaie : la commodité de l’échange de données.

Depuis les débuts de PayPal et des codes QR, des systèmes de paiement pour le commerce électronique tels que Paytm, ainsi que des plateformes basées sur des applications comme Apple Pay ou Alipay, le rythme d’adoption d’un produit dépend autant de l’efficacité avec laquelle il élimine les irritants des consommateurs que du sentiment de sécurité de ces derniers lorsqu’ils utilisent le produit.

« Repensez à la première fois où vous avez fait une transaction en ligne et où vous avez dû entrer votre numéro de carte de crédit : vous craigniez beaucoup de partager vos données personnelles, mais vous vous y êtes rapidement habitué », affirme Kyu Ho, gestionnaire de portefeuille principal, Placements thématiques, RPC Investissements en Asie. « Même si les récents cas d’atteinte à la sécurité des données n’ont pas encore nui au comportement des consommateurs, nous continuons de surveiller les préoccupations à l’égard de la protection des données parce qu’elles auront une influence sur le rythme d’adoption des produits à long terme. »

Partout dans le monde, l’évolution de l’infrastructure de paiement et des écosystèmes de détail forcent les gouvernements, les entreprises et les consommateurs à percevoir différemment diverses formes de paiement; ceux-ci s’attachent de plus en plus à une réelle proposition de valeur plutôt qu’à un simple produit de base.

Partout dans le monde, l’évolution de l’infrastructure de paiement et des écosystèmes de détail forcent les gouvernements, les entreprises et les consommateurs à percevoir différemment diverses formes de paiement.

« À l’échelle mondiale, nous surveillons de près la corrélation entre les portefeuilles numériques et les écosystèmes d’application dans le cadre de solutions de paiement, particulièrement dans des pays comme la Chine, l’Inde et le Brésil où on avait besoin d’une infrastructure alternative qui pourrait prendre de l’expansion assez rapidement », affirme Mike Rodgers, gestionnaire de portefeuille principal à RPC Investissements.

Cependant, bien que les fournisseurs de solutions de paiement soient motivés à démontrer qu’ils offrent une expérience client plus constante et transparente, le principal argument de vente est la richesse de la collecte de données et son incidence considérable sur la mise au point de produits, la logistique de la chaîne d’approvisionnement et la gestion des stocks.

« Pour notre part, nous nous intéressons à des sociétés qui nous semblent bien positionnées quoi que l’avenir nous réserve et qui se préparent pour un monde où les paiements sont omniprésents et faciles dans plusieurs cas d’utilisation », ajoute M. Rodgers. « L’une des grandes tendances observées auprès des sociétés offrant des services de paiement est de découvrir quelles applications sont utilisées par les entreprises et d’implanter le paiement dans celles-ci pour que chaque fois que l’on commande un Uber, par exemple, on pense à l’expérience plutôt qu’à la transaction. D’une certaine façon, le paiement est intégré au trajet. »

Alibaba, en plus de détenir la plus importante société de solutions de paiement en Asie, a également des participations dans de grands magasins et supermarchés, ce qui lui permet de saisir les données des clients afin de mieux guider ses décisions d’affaires.

« À mon avis, les solutions de paiement sont devenues un facilitateur grâce à l’analyse des données », ajoute M. Ho. « Par exemple, dans le cas de placements dans des actifs de détail, on aura un aperçu du contrôle qu’a la société sur le paiement, ce qui peut nous donner une bonne idée de la solidité du modèle d’affaires et de la viabilité des activités ».

À l’ère des médias sociaux, alors que les compromis entre commodité et confidentialité sont courants, on peut espérer que la démocratisation des paiements – et la perspective d’une meilleure inclusion financière – gagne des adeptes.

Alors que les portefeuilles des consommateurs passent à l’ère numérique et que les téléphones intelligents facilitent les paiements, nous n’avons jamais été aussi près d’un monde sans argent liquide. Mais est-ce vraiment la fin du dollar?

Par le personnel de RPC Investissements, avec les contributions de Kyu Ho et Mike Rodgers, gestionnaires de portefeuille principal à RPC Investissements

Il n’y a pas si longtemps, l’argent était roi et dominait le marché de détail.

Bien que les achats par carte de débit et de crédit soient devenus la norme, l’émergence de nouvelles solutions de paiement est l’un des facteurs qui contribuent à la perturbation dans un secteur où l’innovation technologique et les changements démographiques ont mené à la montée d’une nouvelle monnaie : la commodité de l’échange de données.

L’innovation technologique et les changements démographiques ont mené à la montée d’une nouvelle monnaie : la commodité de l’échange de données.

Depuis les débuts de PayPal et des codes QR, des systèmes de paiement pour le commerce électronique tels que Paytm, ainsi que des plateformes basées sur des applications comme Apple Pay ou Alipay, le rythme d’adoption d’un produit dépend autant de l’efficacité avec laquelle il élimine les irritants des consommateurs que du sentiment de sécurité de ces derniers lorsqu’ils utilisent le produit.

« Repensez à la première fois où vous avez fait une transaction en ligne et où vous avez dû entrer votre numéro de carte de crédit : vous craigniez beaucoup de partager vos données personnelles, mais vous vous y êtes rapidement habitué », affirme Kyu Ho, gestionnaire de portefeuille principal, Placements thématiques, RPC Investissements en Asie. « Même si les récents cas d’atteinte à la sécurité des données n’ont pas encore nui au comportement des consommateurs, nous continuons de surveiller les préoccupations à l’égard de la protection des données parce qu’elles auront une influence sur le rythme d’adoption des produits à long terme. »

Partout dans le monde, l’évolution de l’infrastructure de paiement et des écosystèmes de détail forcent les gouvernements, les entreprises et les consommateurs à percevoir différemment diverses formes de paiement; ceux-ci s’attachent de plus en plus à une réelle proposition de valeur plutôt qu’à un simple produit de base.

Partout dans le monde, l’évolution de l’infrastructure de paiement et des écosystèmes de détail forcent les gouvernements, les entreprises et les consommateurs à percevoir différemment diverses formes de paiement.

« À l’échelle mondiale, nous surveillons de près la corrélation entre les portefeuilles numériques et les écosystèmes d’application dans le cadre de solutions de paiement, particulièrement dans des pays comme la Chine, l’Inde et le Brésil où on avait besoin d’une infrastructure alternative qui pourrait prendre de l’expansion assez rapidement », affirme Mike Rodgers, gestionnaire de portefeuille principal à RPC Investissements.

Cependant, bien que les fournisseurs de solutions de paiement soient motivés à démontrer qu’ils offrent une expérience client plus constante et transparente, le principal argument de vente est la richesse de la collecte de données et son incidence considérable sur la mise au point de produits, la logistique de la chaîne d’approvisionnement et la gestion des stocks.

« Pour notre part, nous nous intéressons à des sociétés qui nous semblent bien positionnées quoi que l’avenir nous réserve et qui se préparent pour un monde où les paiements sont omniprésents et faciles dans plusieurs cas d’utilisation », ajoute M. Rodgers. « L’une des grandes tendances observées auprès des sociétés offrant des services de paiement est de découvrir quelles applications sont utilisées par les entreprises et d’implanter le paiement dans celles-ci pour que chaque fois que l’on commande un Uber, par exemple, on pense à l’expérience plutôt qu’à la transaction. D’une certaine façon, le paiement est intégré au trajet. »

Alibaba, en plus de détenir la plus importante société de solutions de paiement en Asie, a également des participations dans de grands magasins et supermarchés, ce qui lui permet de saisir les données des clients afin de mieux guider ses décisions d’affaires.

« À mon avis, les solutions de paiement sont devenues un facilitateur grâce à l’analyse des données », ajoute M. Ho. « Par exemple, dans le cas de placements dans des actifs de détail, on aura un aperçu du contrôle qu’a la société sur le paiement, ce qui peut nous donner une bonne idée de la solidité du modèle d’affaires et de la viabilité des activités ».

À l’ère des médias sociaux, alors que les compromis entre commodité et confidentialité sont courants, on peut espérer que la démocratisation des paiements – et la perspective d’une meilleure inclusion financière – gagne des adeptes.