chemist Desktop

Le RPC vous aide à prendre votre retraite, mais ce n’est pas un plan de retraite

Service Des Informations De RPC Investissements
octobre 22, 2018

Regarde maintenant

Tout le monde souhaite prendre un jour sa retraite. Donc, en 1966, le gouvernement du Canada est intervenu, aidant à créer le Régime de pensions du Canada (RPC), un système de retraite national visant à compléter la Sécurité de la vieillesse (SV).

Le RPC se voulait différent. Contrairement à la SV, qui est universelle, le RPC est accessible seulement aux travailleurs qui cotisent au régime; une petite somme est prélevée sur les salaires ou les revenus de travail autonome pour verser la prestation du RPC à ceux ayant atteint l’âge d’admissibilité.

Ce système a bien fonctionné durant une période où un grand pourcentage de Canadiens pouvaient compter sur une pension de retraite d’employeur. Toutefois, la situation à commencé à changer à la fin des années 1980, lorsque de nombreuses entreprises ont réduit leurs régimes de retraite en raison d’une hausse des coûts.

À l’heure actuelle, les Canadiens doivent de plus en plus compter sur l’épargne pour préparer leur retraite. De plus, l’espérance de vie ayant augmenté, certains pourraient bientôt passer autant d’années à la retraite qu’ils n’en ont passées à travailler.

Cela pourrait être votre cas. Et les régimes de retraite du gouvernement et des employeurs ne suffiront peut-être pas pour couvrir tous vos besoins financiers.

Certains n’ont pas conscience que le RPC n’a pas été conçu pour être la seule source de revenus de retraite. Pourtant, c’est la réalité. Il est donc plus sage de considérer le RPC comme un complément qui couvrira certains de vos besoins essentiels, tandis que votre épargne-retraite couvrira le reste.

Selon les statistiques du gouvernement du Canada, la prestation moyenne du RPC s’élève à environ 8 500 $ par an. De plus, la prestation de base de la SV est d’environ 7 200 $ par an et l’Enquête sur les dépenses des ménages menée par Statistique Canada révèle qu’en 2016, les ménages ont dépensé en moyenne 62 183 $ (incluant l’impôt sur le revenu).

Donc, pour un couple de retraités qui reçoit la prestation moyenne du RPC et est admissible à la prestation maximale de la SV, ces deux prestations peuvent couvrir environ la moitié de leurs besoins financiers.

Par conséquent le RPC peut vous aider à vieillir chez vous, mais vous aurez besoin de votre propre épargne et de vos placements pour régler la facture d’épicerie, l’habillement, les autres frais de subsistance, les soins de santé, les voyages et les loisirs.

Heureusement, les possibilités d’épargne-retraite sont diverses et nombre d’entre elles, comme les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER), le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et certains régimes de rentes et fonds d’investissement, permettent de reporter l’impôt sur l’argent investi jusqu’à ce que vous commenciez à effectuer des retraits, une fois à la retraite.

Donc le choix de vos sources de revenus supplémentaires vous appartient, mais il est souhaitable de lancer ce processus le plus tôt possible.

RPC Investissements: Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. RPC INVESTISSEMENTS n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.

Tout le monde souhaite prendre un jour sa retraite. Donc, en 1966, le gouvernement du Canada est intervenu, aidant à créer le Régime de pensions du Canada (RPC), un système de retraite national visant à compléter la Sécurité de la vieillesse (SV).

Le RPC se voulait différent. Contrairement à la SV, qui est universelle, le RPC est accessible seulement aux travailleurs qui cotisent au régime; une petite somme est prélevée sur les salaires ou les revenus de travail autonome pour verser la prestation du RPC à ceux ayant atteint l’âge d’admissibilité.

Ce système a bien fonctionné durant une période où un grand pourcentage de Canadiens pouvaient compter sur une pension de retraite d’employeur. Toutefois, la situation à commencé à changer à la fin des années 1980, lorsque de nombreuses entreprises ont réduit leurs régimes de retraite en raison d’une hausse des coûts.

À l’heure actuelle, les Canadiens doivent de plus en plus compter sur l’épargne pour préparer leur retraite. De plus, l’espérance de vie ayant augmenté, certains pourraient bientôt passer autant d’années à la retraite qu’ils n’en ont passées à travailler.

Cela pourrait être votre cas. Et les régimes de retraite du gouvernement et des employeurs ne suffiront peut-être pas pour couvrir tous vos besoins financiers.

Certains n’ont pas conscience que le RPC n’a pas été conçu pour être la seule source de revenus de retraite. Pourtant, c’est la réalité. Il est donc plus sage de considérer le RPC comme un complément qui couvrira certains de vos besoins essentiels, tandis que votre épargne-retraite couvrira le reste.

Selon les statistiques du gouvernement du Canada, la prestation moyenne du RPC s’élève à environ 8 500 $ par an. De plus, la prestation de base de la SV est d’environ 7 200 $ par an et l’Enquête sur les dépenses des ménages menée par Statistique Canada révèle qu’en 2016, les ménages ont dépensé en moyenne 62 183 $ (incluant l’impôt sur le revenu).

Donc, pour un couple de retraités qui reçoit la prestation moyenne du RPC et est admissible à la prestation maximale de la SV, ces deux prestations peuvent couvrir environ la moitié de leurs besoins financiers.

Par conséquent le RPC peut vous aider à vieillir chez vous, mais vous aurez besoin de votre propre épargne et de vos placements pour régler la facture d’épicerie, l’habillement, les autres frais de subsistance, les soins de santé, les voyages et les loisirs.

Heureusement, les possibilités d’épargne-retraite sont diverses et nombre d’entre elles, comme les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER), le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et certains régimes de rentes et fonds d’investissement, permettent de reporter l’impôt sur l’argent investi jusqu’à ce que vous commenciez à effectuer des retraits, une fois à la retraite.

Donc le choix de vos sources de revenus supplémentaires vous appartient, mais il est souhaitable de lancer ce processus le plus tôt possible.

RPC Investissements: Investir aujourd’hui pour votre avenir.

Le contenu du présent site est fourni à titre indicatif seulement. RPC INVESTISSEMENTS n’est pas un conseiller financier, et le contenu du présent site ne comprend aucun conseil financier. Les besoins en matière de planification financière diffèrent d’une personne à l’autre. Pour obtenir des conseils sur votre préparation financière à la retraite, veuillez consulter un conseiller financier professionnel accrédité.